Nous considérons que l'organisme vivant en constante interaction et tentons d'approcher l'être humain dans toute sa singularité et surtout son unicité. Chaque partie du corps traitée et intégrée dans son ensemble.

L'espace de soin Zonneklopper propose différentes pratiques afin d'offrir aux visiteur·e·s la possibilité d'explorer et de découvrir celles qui lui conviennent le mieux : shiatsu, hypnose, reiki, fasciathérapie, yoga, massage aux huiles, massage thaïlandais, constellation familial, tui na, ventouses, réflexologie, massage acousmatique....

Nous ne remplaçons pas un avis médical et nous souhaitons travailler en collaboration et en complémentarité avec médecins et spécialistes.

Notre démarche est d'accompagner le/la patient·e à être souverain·e de sa santé et à être conscient·e de sa capacité à prendre soin de lui. Notre quotidien regorge d'outils et de savoirs méconnus que nous aimerions rendre accessibles. Rapprocher les savoirs universitaires et savoirs populaires, les médecines orientales et les médecines occidentales. Et également des pratiques encore mal connues ou déconsidérées. Nous avons la possibilité de créer des nouvelles formes de savoir basées sur l'échange de pratiques.

Nous œuvrons pour une forme de réciprocité et d'horizontalité dans le soin. Nous prônons l'autonomie dans la santé et tentons de partager les outils qui peuvent y contribuer.

Nous accordons une grande place à la sensibilité et à l'attention dans la rencontre avec l'autre, lieu d'accueil et d'écoute.

Nous vous accueillons dans un espace silencieux, serein et chaleureux où vous pourrez aussi vous reposer dans notre salle d'attente et explorer notre bibliothèque et fanzinothèque, également ponctuellement espace d'exposition. Le lieu n'est malheureusement pas accessible aux personnes à mobilité réduite, mais nous pouvons mettre en place des déplacements vers les personnes en demande.


Nous expérimentons des modes économiques alternatifs afin de
privilégier l'accessibilité au soin pour un large public. Il ne doit pas y avoir d'un côté celleux qui peuvent s'offrir un accès à la santé et à la prévention et de l'autre celleux qui n'ont accès qu'a un minimum de soin et dans l'urgence.


Nous avons conscience que les systèmes de domination à l'œuvre agissent sur la santé mentale et physique des personnes qui les subissent.

Nous défendons un soin inclusif qui se préoccupe de tous les corps, de de leurs expériences et de leurs spécificités.